Vous savez rédiger vos emails de prospection mais avec du recul, vous constatez que vos mails sont trop sommaires, voire pire, que votre taux de réponse est extrêmement faible. Il existe quelques modèles de mails qui ont su faire leur preuve. En voici une sélection.

Apportez la preuve que votre solution suscite l'adhésion

La vente a un visage différent de l’époque où internet n’était pas une évidence. Vous devez garder en tête que vos prospects auront systématiquement le réflexe de faire des comparatifs entre les différents fournisseurs d’une solution avant de faire un achat. Apporter une preuve dès votre démarche de prospection est une anticipation qui peut s’avérer convaincante auprès du prospect.

La preuve la plus communément avancée est la « preuve sociale ». Développée en psychologie sociale, elle est le principe selon lequel « un individu ne sachant quoi faire ou quoi penser, aura tendance à adopter le comportement ou le point de vue d'autres personnes ».

La preuve sociale en prospection consiste à mentionner des clients similaires (même secteur, même taille, concurrents directs, etc.) à l’entreprise de votre prospect. Mentionner des clients connus aura le même effet qu’une recommandation directe de vos services à un tiers.

Exemple : « J’ai pensé que Starbucks pourrait être intéressé par notre solution puisque nous accompagnons justement les entreprises McDonald’s, Costa Coffee, ou encore Pret A Manger, sur ces problématiques. »

Un autre système de preuve souvent utilisé est la preuve par les données. Que ce soit pour chiffrer la satisfaction client ou l’efficacité de votre solution, elle permet de satisfaire vos prospects les plus cartésiens.

Exemple : « Nos clients gagnent en moyenne 4 jours de travail par mois grâce à notre solution », « 99 % des employés de nos clients disent se sentir mieux dans leur travail », « 34 % de frais de gestion économisés sur l’année ».

Enfin, vous pouvez aller encore plus loin en utilisant des mails ultra-personnalisés qui vous permettent, quasiment à coup sûr, d'améliorer votre taux de réponse.

Bonjour,

Je vous contacte parce que j'ai remarqué que Starbucks est en période de recrutement.

Nos clients McDonald's, Costa Coffee et Prêt à manger, faisaient face à des problèmes de gestion administrative durant leurs périodes de recrutement et j'ai pensé que ce sont des problèmes auxquels vous pourriez également être confrontés.

Notre solution permet d'économiser 80 % du temps de traitement administratif dès son premier mois d'utilisation.

Personnalisez vos mails avec des données collectées sur Linkedin

Votre travail en tant que commercial est d'approfondir les problématiques du prospect pour vendre au mieux votre produit. N'hésitez pas à exploiter les données que vous trouvez sur Linkedin qui peuvent vous faire gagner du temps. Vous y trouverez des nouveautés sur l’entreprise ou des informations sur des recrutements en cours, mais l’idéal reste la fiche de poste détaillée.

Si vous voyez sur le profil Linkedin de votre prospect que sa fiche de poste a été détaillée, reprenez les points sur lesquels vous pourriez intervenir avec votre solution, et soulignez-les dans votre mail. La première impression étant essentielle, optimisez votre premier mail. Cette technique permettra de montrer à votre prospect que vous vous intéressez à lui et que votre proposition de valeur est pertinente pour son cas particulier.

Bonjour,

J'ai consulté votre profil Linkedin et j'ai remarqué que vous faites de la gestion de recrutement, ainsi que de la rédaction de fiches de paie en binôme. Nous travaillons justement avec des RH pour optimiser le traitement de ces tâches en leur faisant gagner du temps et économiser en charge mentale.

À quel moment seriez-vous disponible pour en discuter ?

Cordialement.

Démarquez-vous avec des vidéos personnalisées

À utiliser principalement pour les prospects sur lesquels vous voulez investir plus de temps, cette technique vous permettra de vous démarquer des mails traditionnels que l’on a tendance à survoler.

Il existe un certain nombre de plateformes (Vidyard, Loom, etc.) qui vous permettent gratuitement de créer des vidéos de présentation. Vous pouvez filmer votre visage pour vous adresser directement à votre prospect en montrant votre plus beau sourire, ou encore de vous filmer en naviguant sur le site de son entreprise, pour maximiser les chances de marquer les esprits.

Et bien sûr, avant de vous enregistrer, n’oubliez pas : préparez votre pitch, et soyez concis !

Capture d'écran d'une vidéo
Une vidéo permet de se démarquer à coup sûr !

Le clin d’œil, à utiliser comme ice breaker

Bien maîtrisée, cette technique vaut comme excellent ice breaker, autant par mail que par téléphone.

Le principe est simple : vous devez faire un clin d’œil à votre prospect en vous positionnant comme … un des admirateurs de son entreprise ! Optimiser son ice breaker est une clé en matière de prospection, il serait dommage de s'en priver !

Par mail, vous pouvez même aller plus loin en envoyant une photo prise par vos soins en rapport avec l’entreprise pour donner une preuve de votre investissement personnel : devanture du magasin, sac marchant avec le logo de l’entreprise, produit entamé, tout ce qui pourra prouver que vous êtes client et fier de l’être sera bon à prendre.

Devanture d'un magasin Starbucks
Un petit clin d'œil à votre prospect permettra de montrer votre admiration pour son entreprise

Les mails de relance

Enfin, on ne le dira jamais assez, mais les mails de relance sont ceux qui présentent en l’absolu les plus hauts taux de réponse. Respectez un nombre de jours raisonnables entre son envoi et celui du précédent, et nul besoin de développer à outrance son contenu. L’essentiel est que vous rappeliez à votre prospect que vous lui avez envoyé un mail et que vous attendez (toujours) sa réponse.

Bonjour,

Sans retour de votre part, je me permets de vous relancer. Avez-vous eu le temps d'étudier ma proposition ?

Cordialement.

En plus de ces modèles, nous vous proposons une liste des erreurs à ne pas commettre dans vos mails de prospection.

Que pensez-vous de ce contenu ?