Soft skills : si vous n’en avez jamais entendu parler, il est temps de vous mettre à la page. Au-delà des compétences techniques, les qualités comportementales du candidat, les soft skills , déjà très importantes aux yeux des recruteurs avant la crise, deviennent capitales dans une candidature.

On fait face à une pénurie des talents dans le secteur du digital, et les commerciaux sont en première ligne des profils que les entreprises s’arrachent. Si vous cherchez à vous reconvertir dans un secteur porteur et dans un métier à la rémunération intéressante, c’est le moment de vous lancer ! Seulement, sachez qu’il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir devenir commercial. Il vous faudra d’un certain nombre de compétences prérequises, appelées soft skills. On fait le point sur les soft skills essentiels à un bon commercial.

Qu’est-ce que les soft skills ?

Signifiant littéralement « compétences douces », les softs skills désignent des compétences non techniques, humaines, et liées au comportement. Elles éclairent sur votre façon vous travaillez : comment vous interagissez avec vos collègues, comment vous résolvez vos problèmes ou encore comment vous gérez votre travail.

Parmi les soft skills les plus connues, on compte la gestion du stress, la créativité, la résilience, ou encore la capacité à travailler en équipe.

Et que vous soyez commercial aguerri ou en devenir, il vous faudra un ensemble de qualités indéfectibles pour être certain que ce métier est fait pour vous.

Commerciaux : les soft skills qui font la différence

Le goût du challenge et la persévérance

Le quotidien du commercial n’est pas de tout repos, et l’échec fait partie du métier. Il faut une mentalité de combattant et se remettre en selle coûte que coûte indépendamment du nombre de refus essuyés.

Conscient de cette réalité les recruteurs favorisent particulièrement les profils grands sportifs dans leur sélection. En effet, si le commercial carbure aux objectifs et aux variables, c’est parce qu’il est motivé par le challenge et qu’il ne se laisse pas abattre face aux obstacles. Tel un sportif de haut niveau, il fait preuve de persévérance sur le long terme, et est stimulé par la difficulté. Sans cela, vous finirez vite dépassé par la difficulté de la réalité du métier.

L’intelligence émotionnelle et l’adaptabilité

En tant que commercial, vous êtes amené à échanger avec une multitude de profils différents. Quel que soit votre degré de préparation, si vous aimez l’imprévu, vous ne resterez pas sur votre faim face au quotidien du commercial !

Pour performer il est donc essentiel de savoir s’adapter instantanément à son interlocuteur. Et par s’adapter, on entend comprendre à qui l’on a affaire, ajuster son ton et son discours, et arborer l’attitude adaptée à son interlocuteur.

Vous l’aurez compris, l’adaptabilité est directement liée à lintelligence émotionnelle. Celle-ci est comprise comme la capacité à reconnaître et maîtriser ses émotions personnelles ainsi qu’à comprendre et distinguer celles d’autrui. Ainsi, c’est grâce à elle que l’on développe l’empathie et que l’on est plus ou moins apte à créer et gérer les relations avec autrui.

Le sens du service client

Lorsque l’on est commercial, il ne faut jamais oublier que l’on est la vitrine d’une entreprise. En effet, on peut parfois se laisser submerger par sa course aux objectifs et/ou déshumaniser le prospect à force de traiter du volume. Seulement, le commercial doit toujours être au service du client. Et un lead doit toujours être traité comme un futur client. En d’autres termes, il est indispensable d’être aux petits soins avec chacun de ses interlocuteurs, du lead prospecté par téléphone jusqu’au client fraîchement signé, afin que tous restent sur une impression impeccable de l’entreprise et de ses représentants.

Malheureusement, on ne répétera jamais assez ce point puisque certains commerciaux peuvent se laisser aller à la négligence dans leurs échanges avec les prospects. Attention alors aux retours de flamme !

Des aptitudes à l’écrit

Les commerciaux ne sont pas forcément réputés pour leur plume, mais il serait dommage de venir se saboter soi-même en concluant un deal par un mail bourré de fautes d’orthographe. En effet, les fautes font très peu professionnelles, et elles viennent entacher autant votre crédibilité que celle de votre entreprise. Profitez alors des divers outils dont regorge internet pour vous épargner ce faux pas, comme Reverso ou encore MerciApp.

Aussi, ne négligez jamais le respect des règles de typographies françaises et la présentation de vos mails. Il n’y a rien de pire qu’un mail illisible, aux espaces manqués et aux ponctuations oubliées.

Une forte capacité d’organisation

Le quotidien du commercial est découpé en objectifs journaliers, puis hebdomadaires, afin d’atteindre ses objectifs mensuels. Chaque journée à son importance, et sans une organisation rigoureuse vous risquez d'être vite débordé par le travail à faire. Il est donc nécessaire de s’imposer un rythme et une organisation impeccable. Sans cette qualité appliquée au travail, oubliez le métier de commercial : vous finirez enseveli par le travail !

Bonus : Le sens du business

Vous avez peut-être rencontré des commerciaux qui vous ont dit : « Il y a les vrais commerciaux, et puis il y a les autres ». Mais n’est-ce pas un peu exagéré ? Vous percevrez néanmoins une différence avec le temps entre les profils qui ont un certain talent pour la vente et qui explosent les objectifs, et ceux aux mois plus modestes. La différence est que les premiers savent quand il faut mettre le pied dans la porte. Ces derniers voient alors généralement plus facilement les opportunités et savent s’adapter et tourner la situation à leur avantage quand ils le souhaitent. Ce sont généralement ces profils que l’on désigne comme « capables de vendre un peigne à un chauve ».

Cette compétence n’est évidemment pas nécessaire, puisque la méthode et la rigueur associées à la persévérance permettront à tout un chacun de performer dans la vente. Il y a néanmoins certains profils qui sortent du lot pour leur « je-ne-sais-quoi » qui s'apparente à un certain sens du business !

Que pensez-vous de ce contenu ?