HoopCare annonce une levée de fonds de 1,8 million d’euros pour accélérer le déploiement de la solution digitale HoopCare de préparation des patients à la chirurgie auprès d’établissements de soins en France et aux États-Unis.

Améliorer la préparation pour réduire les complications

Selon un récent rapport de la Haute Autorité de Santé, une meilleure prise en charge des facteurs de risque préopératoire, comme l’anémie ou le sevrage tabagique pourrait permettre une réduction des complications et de la durée de séjour de 17 %. Ces optimisations permettraient de générer des économies allant jusqu’à 400 millions d’euros pour l’hôpital et 250 millions d’euros pour la Caisse Primaire d’Assurance Maladie chaque année.

L’identification et le traitement des facteurs de risques avant la conduite d’une intervention chirurgicale est un processus complexe, laborieux, pas toujours systématique et qui conduit à une prise en charge sous-optimale des patients. Or ces optimisations préopératoires, comme l’anémie ou le sevrage tabagique, permettraient de réduire significativement les complications post-opératoires, et avec elles, le temps d’hospitalisation des patients concernés.

Dr. Yassine Moussali, médecin anesthésiste, co-fondateur et CEO d’HoopCare

HoopCare, une solution offrant de larges bénéfices aux patients, professionnels et établissements de santé

Optimiser la prise en charge des patients en amont d’une intervention chirurgicale ou d’un accouchement via une identification des risques plus précoce offre de nouvelles options thérapeutiques. Elle permet notamment une diminution des complications postopératoires et une durée d’hospitalisation réduite, un gain de temps précieux pour les professionnels de santé, ainsi que des économies majeures pour le système de santé en général.

À ce titre, le dispositif médical marqué CE développé par HoopCare s’impose comme une solution digitale unique sur le marché. Ayant recours à l’intelligence artificielle, il permet une détection et une prise en compte anticipée et individualisée des facteurs de risques, en plus de proposer aux professionnels de santé un traitement adapté visant à limiter les complications post-opératoires.

Le procédé est simple : au moment de leur prise en charge, les patients sont invités à répondre à un ensemble de questions sur leur état de santé. Leurs réponses sont ensuite traitées via un algorithme tenant compte de centaines de protocoles de préparation en chirurgie et obstétrique. « Si des anomalies sont détectées, HoopCare va proposer une correction aux professionnels de santé en charge. Le traitement peut ainsi être adapté afin d’éviter au mieux les complications post-chirurgicales. Une simple injection de fer peut par exemple permettre d’éviter d’avoir à transfuser un patient en plus d’améliorer sa capacité de récupération post-opératoire », explique Nicolas Bonifas, cofondateur et CTO d’HoopCare.

La solution HoopCare est actuellement déployée au sein de l’Hôpital Foch à Paris et a permis l’évaluation de près de 10 000 patients depuis 2021. L’entreprise poursuit actuellement son déploiement aux États-Unis, accompagnée par les équipes de l’incubateur Cornell Tech à New York et a pris part au 17ème Congrès de Médecine péri-opératoire de San Diego en mars dernier.

Newfund porte une attention soutenue aux start-up de la santé et l’équipe d’HoopCare nous a particulièrement séduit en raison de sa grande expérience du monde hospitalier et de la maturité de la technologie utilisée. Et leur présence aux Etats-Unis a achevé de former notre conviction.

Anne-Sophie Nédellec, Partner dans le fonds d’investissement.
5/5 - (1 vote)