UKG (Ultimate Kronos Group), fournisseur mondial de solutions human capital management (HCM), de gestion de paie, HR Service Delivery et de gestion des effectifs, dévoile les résultats de ses recherches sur les grandes tendances RH 2022.

Chaque année, une équipe internationale composée d’experts UKG, de leaders d'opinion et de chercheurs en sciences sociales, se réunit afin de questionner les développements de l'année précédente, d’évaluer les impacts pour les organisations et les services RH, et de présager la manière dont ces innovations affecteront le secteur dans l'année à venir. Ainsi UKG a identifié trois grandes tendances RH qui impacteront les organisations à l'échelle mondiale en 2022.

1 - L’influence croissante des cols gris

Si traditionnellement, les employés sont divisés en deux groupes, les cols blancs et les cols bleus, un troisième groupe a également émergé au fil des années. Souvent considérés comme des intermédiaires à ces deux groupes, les professionnels dits « cols gris » sont dotés à la fois de compétences techniques et physiques, ce qui rend leurs missions difficiles à automatiser. L'importance, la prévalence et l'influence des cols gris augmentent à mesure que de plus en plus de domaines de cols bleus passent dans la catégorie des cols gris. En 2022, avec la dépendance croissante à l’égard des cols gris, les employeurs rencontreront des difficultés pour recruter et fidéliser cette catégorie de professionnels, notamment à cause de la pénurie mondiale de main d’œuvre. Selon UKG, « The Great Resignation » (à savoir La Grande Démission), durant laquelle les travailleurs sont de plus en plus nombreux à démissionner, aggravera encore davantage ces difficultés.

Les employeurs doivent repenser leur approche du recrutement des professionnels cols gris. En effet, leurs qualifications et leur agilité exigent une rémunération élevée et de la flexibilité. Les entreprises devraient également réévaluer les exigences en matière de diplôme, car de nombreux postes dans cette catégorie nécessitent une formation importante sur le terrain. Repenser le processus d'entretien d’embauche pourrait également être bénéfique, car le format traditionnel d’échanges oraux n'est peut-être pas approprié ; à la place, une évaluation des compétences techniques pourrait mieux correspondre à l'évaluation du candidat. Les employeurs peuvent également envisager de requalifier et d'améliorer les compétences des collaborateurs existants en postes dits cols gris par le biais d'apprentissages et de formations spécifiques à un emploi. Cela permettrait non seulement de combler le manque de main-d'œuvre mais aussi de faire évoluer les employés au sein de l'organisation.

Dr Jarik Conrad, vice-président de Human Insights et HCM Advisory chez UKG.

2 - La nécessité d'un leadership éthique

La diversité, l'équité, l'inclusion et les impacts environnementaux sont devenus des considérations essentielles sur le lieu de travail. Aujourd’hui, les dirigeants ne peuvent plus espérer augmenter leurs performances sans prendre en compte les valeurs d’entreprise, car la mission et la marge, le profit et le principe, la réussite et la responsabilité sont désormais liés. La pandémie de COVID-19 a amplifié la nécessité pour les organisations d’investir dans la promotion d'une culture de leadership morale et éthique.

D’après UKG, la confiance, la transparence, l'écoute et l’engagement dans des actions concrètes seront des priorités des entreprises en 2022, d’autant plus que les impératifs fondamentaux de la confiance et la transparence ont permis aux organisations de résister à la pandémie de COVID-19.

Valoriser les relations et les opinions des collaborateurs ainsi qu’instaurer un climat de confiance, d’autant plus depuis l’émergence du travail à distance, font partie des premiers pas que les organisations peuvent faire pour favoriser une culture éthique ; au même titre que prioriser les personnes avant les profits, et communiquer davantage dans les moments difficiles. Les organisations qui s'appuient sur ces piliers, tout en investissant dans la promotion d'une culture de leadership moral et en s’engageant dans des changements réalisables, continueront de performer l’année prochaine.

Dr Jarik Conrad, vice-président de Human Insights et HCM Advisory chez UKG.

3 - Une approche agile de la conformité

Il est essentiel que les organisations assurent une veille constante de l'évolution du cadre réglementaire afin d’apporter proactivement une réponse efficace. Beaucoup d’entre elles l’ont déjà fait, par exemple, en instaurant des politiques de télétravail dès le début de la pandémie, même avant les mandats officiels des autorités sanitaires et gouvernementales. Les entreprises ont développé aujourd’hui des approches sophistiquées pour la planification et les processus organisationnels ; une pratique qu’elles peuvent également appliquer en matière de conformité.

Les organisations qui ont prêté une attention particulière aux tendances du secteur et au sentiment du public comprennent que les risques liés au fait d'être considéré comme incapable ou non désireux de s'adapter à la situation actuelle sont bien pires que toute amende à court terme. Être agile d’un point de vue de la conformité signifie aller au-delà de cette dernière, afin de façonner les futures tendances.

Dr Jarik Conrad, vice-président de Human Insights et HCM Advisory chez

Les précurseurs des RH et du leadership de 2022 prioriseront l'investissement dans des initiatives favorables à leurs employés et à leurs clients, telles que des démarches significatives en matière d’environnement, de société et de gouvernance d’entreprise. La seconde priorité sera l’utilisation des nouvelles technologies, qui permettront aux organisations d’atteindre leurs objectifs commerciaux, mais aussi d’assurer la conformité. Le recours aux solutions numériques permet également de générer et de bénéficier de données utiles. En outre, ces entreprises novatrices seront transparentes dans leurs engagements pour montrer qu'elles ne se contentent pas de faire le minimum requis, mais qu'elles créent des véritables résultats exploitables ; invitant par la même occasion leurs pairs à les rejoindre.

Ces deux dernières années ont été extrêmement difficiles pour les organisations, et cela quelle que soit leur taille. Mais nous avons observé des résultats remarquables chez les entreprises qui ont privilégié leurs collaborateurs, leurs clients et même l’ensemble des citoyens dans son ensemble. En 2022, les entreprises les plus performantes s'appuieront sur leurs engagements en faveur du changement - en intégrant de nouveau processus de recrutement, en modifiant le statu quo par un leadership plus éthique et inclusif, et en changeant les mentalités afin de se concentrer sur l’avenir. Nous sommes convaincus que l'année à venir est prometteuse, et nous invitons toutes les organisations à s'engager dans les changements nécessaires pour qu’à l’avenir le travail soit davantage épanouissant.


Pour en savoir plus sur les mégatrends 2022 de UKG, consultez le livre blanc

Que pensez-vous de ce contenu ?